Le réel est un concept ontologique qui désigne ce qui existe en soi, c'est-à-dire en dehors et indépendamment de nous, en tant qu'humains percevant et connaissant. Il se définit par rapport à celui de réalité empirique, qui, lui, désigne ce qui existe pour nous grâce à notre expérience. Selon la thèse constructiviste, la réalité naît d'une interaction entre nous et ce qui nous environne, interaction constitutive de l’expérience.

Supprimons par la pensée toute interaction avec le monde environnant, il ne restera aucune réalité. Mais, d'évidence, il serait abusif d'en conclure que le monde ait disparu et que rien n'existe. La réalité doit, par conséquent, être différenciée de ce qui existe en soi. Ce qui existe indépendamment de nous, peut être nommé « réel ». Le réel est la forme d'existence relativement stable et structurée que l'on suppose déterminer la réalité. Comme les termes substance oui d'essence,  il note la différence entre l'apparaitre, la manifestation, et ce qui existe fondamentalement. Le terme de réel est plus neutre que ces deux derniers, car il échappe à une longue tradition métaphysique.

Le mot de « réel » a l'avantage d'insister sur l'idée d'une existence effective et incontestable (réelle). La réalité empirique et manifeste dépend de notre expérience, mais elle est marquée par le réel, car elle résiste et nous ne pouvons la construire arbitrairement. Réalité et réel ne sont pas dissociables, ils sont les deux faces du Monde tel qu'il existe pour les humains. La conception qui se dégage de ces affirmations est un réalisme ontologique associé à un constructivisme empirique.

La manière scientifique de saisir la réalité présente des garanties d'adéquation au réel et c'est donc à elle qu'il faut se référer si on s'intéresse au réel et que l'on cherche à s'en faire une idée. On constate une diversité des domaines scientifiques et l'histoire nous montre une évolution des sciences qui investissent des champs de plus en plus diversifiés.

La diversité des sciences et des champs de la réalité auxquels elles s'intéressent laisse supposer une diversité du réel qui façonne ces champs. À partir de là, on peut supposer qu'il y a une pluralité du réel. S’il faut donner un nom à ces formes distinctives du réel, on peut les appeler des champs du réel ou des modes d'existence.

Toute conception du réel doit rester prudente, car l'accès au réel est indirect et il passe nécessairement par la connaissance de la réalité. La connaissance directe du réel par intuition intellectuelle est illusoire. C'est appuyé sur les savoirs scientifiques avérés et bien établis concernant la réalité que des hypothèses plausibles sur le réel peuvent être avancées.

 

Voir la définition de la réalité.